La force de l'Analyse Transactionnelle

Tout être humain est OK - Les états du moi - Le contrat

Image

La force de l’analyse transactionnelle réside dans l’ensemble des concepts et des principes d’interventions élaborés par son fondateur, Eric Berne. Ils sont complétés et enrichis par les professionnels de l’analyse transactionnelle ; ce qui en fait une pratique vivante et actualisée. Cette méthode de psychothérapie offre à la fois une grille de lecture de ce qui se passe pour le patient et une clé d’élaboration au changement.

Le principe central de l’analyse transactionnelle, ce qui l’a fait connaitre par le grand public et qui est souvent repris dans les formations en entreprise, est le système des Etats du Moi.
Pour le dire simplement, toute personne est structurée selon trois dimensions : un Enfant, un Parent, un Adulte, qui sont les facettes de notre personnalité que nous utilisons pour communiquer.
- Le Parent correspond aux pensées, émotions, et comportements d’une personne qu’elle a intégrée par imitation de figures parentales ou éducatives marquantes.
- L’Adulte caractérise les émotions, pensées et comportements qui sont adaptés avec la réalité de l’ici et maintenant.
- L’Enfant correspond aux pensées, émotions, et comportements qui sont des vestiges de vécus infantiles.

Le contrat spécificité de l’analyse transactionnelle, est le fil rouge de la thérapie. Il consiste en un « accord explicite entre un patient et un thérapeute précisant l’objectif du traitement à chacune de ses phases » (Berne Eric). Tous deux s’engagent conjointement dans «  une relation égalitaire pour une thérapie engagée et efficace ».

l’OKness, vocable simple à comprendre et multiple à expliquer :
- l’OKness peut être défini par cette phrase de Nancy Porter Steele : « la vie est précieuse, tout être humain a de la valeur et doit être pris en considération ».
- Ce qui peut se traduire par : adopter la position de vie +/+ c’est-à-dire être conscient de sa valeur, de la valeur de l’autre et de celle de la vie.
- Et encore : Chacun.e a en lui la capacité de penser et de devenir responsable de sa vie, de ses choix. De ces deux prémisses découle le fait d’être OK. C’est-à-dire d’incarner, de pratiquer l’OKness dans sa vie quotidienne.
- Il se définit également par être bien avec soi, être bien avec les autres, adopter une posture bienveillante réciproque.